Antropologia Y Migracion

« Faire sortir les déboutés ». Gestion, contrôle et expulsion dans les centres pour demandeurs d'asile en France. (2008)

Carolina Kobelinsky

 

Les demandeurs d’asile dont la requête a été rejeté et ayant épuisé leurs moyens de recours juridictionnels disposent de quatre semaines pour quitter le centre d’accueil où ils ont passé des mois, voire des années. « Faire sortir les déboutés », c’est-à-dire les expulser du centre de manière plus ou moins forcée, est considérée comme une tâche pénible pour les intervenants des centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) en France et devient de plus un plus un véritable « dilemme » pour ces « professionnels du social ». Pour l’observateur attentif, ces « sorties » constituent de moments exemplaires où se cristallisent des tensions multiples entre les divers acteurs du confinement : les désaccords entre les intervenants et la direction du centre ; les négociations entre cette dernière et la DDASS ; des fois même entre les responsables du CADA et ceux de l’association qui le gère ; mais aussi les dissensions à l’intérieur du groupe que forment les salariés de l’institution et encore les tensions qui se manifestent entre intervenants et résidents des centres. A partir d’une enquête ethnographique menée notamment dans deux CADA de la région parisienne, il s’agit ici d’analyser ce que « les sorties » des déboutés disent sur la gestion des demandeurs d’asile. Ce faisant, l’article explore le rôle ambigu des intervenants sociaux travaillant pour les associations gestionnaires de l’Etat lorsqu’il s’agit non plus seulement de contrôler mais aussi d’expulser les étrangers.
Ver PDF

 

Último Número